La formation en alternance ou duale : est-ce que cela a un impact sur mes allocations familiales ?

Votre enfant préfère travailler avec ses mains plutôt que de rester assis sur les bancs d’école toute la journée ? Une formation en alternance ou une formation duale est une option qui permet de combiner études et travail au sein d’une entreprise. Cela a-t-il un impact sur les allocations familiales ? Parentia vous donne les détails.

Fomration duale et les allocations familiales

Qu'est-ce qu’une formation en alternance et une formation duale ?

La formation en alternance et la formation duale sont des formules d’apprentissage qui comportent des périodes de formation générale à l’école et sur le lieu de travail. Ces formations sont proposées dans le cadre des études secondaires. Mais quelle est la différence avec un stage ? Au cours d'un stage, vous appliquez le matériel d'apprentissage sur le lieu de travail pendant quelques semaines. Avec la formation duale, votre enfant reçoit une formation tout au long de l'année qui combine le travail en entreprise et les études à l'école.

Formation en alternance et formation duale : les conditions pour avoir droit aux allocations familiales

Vous avez un droit inconditionnel aux allocations familiales jusqu'au mois d'août de l'année où votre enfant fête ses 18 ans. Ensuite, il existe un droit aux allocations familiales si votre enfant suit au moins 17 heures de cours par semaine en formation duale ou en formation en alternance. Les heures de formation pendant le travail comptent comme des heures de cours.

Si votre enfant suit des cours dans l'enseignement néerlandophone, nous recevons automatiquement une notification de l'inscription dans une école par le biais du FOD Onderwijs. Nous ne recevons pas de notification automatique pour les études si :

  • votre enfant suit un enseignement de promotion sociale ;
  • votre enfant suit une formation reconnue, p.ex Syntra ;
  • votre enfant suit des cours du soir ;
  • votre enfant suit un enseignement pour adultes ou un enseignement privé ;
  • votre enfant suit des cours dans l'enseignement francophone.

Envoyez-nous le formulaire P7 et faites remplir la déclaration du formulaire B par l'établissement d'enseignement (belge) ou joignez le certificat (imprimé) de cet établissement d'enseignement.

Que faire si le jeune veut travailler en dehors de ses études ?

Votre enfant souhaite-t-il travailler en dehors de ses études ? Pas de problème, travailler en tant qu’étudiant est possible sous certaines conditions. Le salaire que le jeune reçoit de l'employeur où il est en formation, est exonéré d’impôt et n'a aucun impact sur le Groeipakket.

Quand votre droit aux allocations familiales prend-il fin ?

  • Dès que votre enfant travaille plus de 240 heures par trimestre (de janvier à mars, d’avril à juin, d’octobre à décembre). Au cours du troisième trimestre (juillet, août et septembre), cette norme peut être dépassée si le jeune reprend les cours l'année suivante. Attention : les heures de travail effectuées dans le cadre d'une formation en alternance ne sont pas comptabilisées.
  • Lorsque votre enfant exerce une activité indépendante à titre principal ou paie des cotisations réduites.
  • Si votre enfant bénéficie de prestations sociales en raison d'une maladie, d'une invalidité, d'un accident du travail, d'une maladie professionnelle, du chômage ou d’une interruption de carrière résultant d'une activité non autorisée au cours d’un trimestre précédent.

Avez-vous droit à une bourse d'études ou à un supplément scolaire ?

En suivant un contrat d’alternance dans l’enseignement francophone, il peut y avoir un droit à une bourse d'études. Vous pouvez introduire votre demande d’allocation d’études à partir de début juillet jusqu'au 31 octobre de l'année scolaire en cours auprès de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

En suivant une formation duale dans l’enseignement néerlandophone, il peut y avoir un droit à un supplément scolaire. Envoyez-nous le formulaire "Demande supplément scolaire Groeipakket" et nous nous occuperons du reste. Les cours à Syntra, l'enseignement pour adultes, l'enseignement de la deuxième chance et les cours qui ne sont pas reconnus, subventionnés ou financés par la Communauté flamande ne donnent pas droit au supplément scolaire

Avez-vous trouvé ces informations intéressantes ? Découvrez nos autres articles sur l’éducation, l’administration familiale et bien plus encore !