Ai-je droit à une aide pour financer les activités de mon enfant ?

Le foot, les cours de danse, l’académie de musique… Les enfants aiment toucher à tout et se limitent rarement à une seule activité. Mais ces loisirs ont un coût, évidemment. Pour limiter les dépenses liées aux activités de votre enfant, nous vous proposons quelques conseils et pistes de réductions. Suivez-nous !  

Ai-je droit à une aide pour financer les activités de mon enfant ?

On va bouger, bouger…  

Le sport est une activité saine et utile. Il favorise le développement moteur de votre enfant et stimule ses compétences sociales, surtout lorsque ce loisir est pratiqué en équipe. Bonne nouvelle ! De nombreuses mutuelles proposent une intervention dans les frais de certaines activités sportives. Mais attention, le montant de l’intervention dépend de votre caisse. Renseignez-vous donc bien à temps ! 

Activités sur plusieurs jours en été 

Les autres loisirs qui donnent droit à un remboursement sont les camps de sport, les camps de mouvements de jeunesse, les classes vertes et les plaines de jeux. Ici encore, nous vous conseillons de vous adresser à votre mutuelle. Le montant et le type d’activité remboursés peuvent en effet varier d’une caisse à l’autre. Vous avez du mal à choisir un passe-temps avec votre enfant ? Découvrez nos conseils pour trouver des stages d’été sur notre site ! 

Bien choisir

Envie de faire découvrir une activité à votre tout-petit ? Dans ce cas, vérifiez au préalable si ce loisir rentre dans le budget du ménage. Ne serait-ce pas dommage de priver votre enfant de son passe-temps préféré par manque d’argent ? Un conseil : renseignez-vous toujours sur les frais d’inscription et sur le matériel qu’il faudra éventuellement acquérir. Pour le football, par exemple, vous aurez besoin de chaussures de foot, de protège-tibias, de quelques maillots et d’un sac de sport. Il importe donc de bien évaluer les frais complémentaires. L’équitation ou l’apprentissage d’un instrument sont souvent un peu plus chers qu’un sport d’équipe ou une adhésion à un mouvement de jeunesse. Enfin, n’oubliez pas de vérifier si le loisir rentre aussi dans votre propre agenda. Découvrez d’autres trucs et astuces pour bien choisir le passe-temps de votre enfant

Projets d’épargne 

 
Certaines banques proposent des comptes d’épargne spécifiques pour le financement des loisirs. Cela ne coûte rien d’y jeter un coup d’œil. Quant aux enfants plus âgés, vous pouvez les sensibiliser à la valeur de l’argent en leur apprenant à économiser pour leur passe-temps préféré. Vous aurez ainsi un projet d’épargne commun. Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir !  

Groeipakket et financement des loisirs 

Vous avez évidemment la possibilité d’utiliser (partiellement) le Groeipakket pour régler les frais d’inscription liés aux activités de votre enfant. Vous ne connaissez pas le Groeipakket ? En Flandre, vous bénéficiez pour chaque enfant d’une prime de naissance unique ou « startbedrag » de 1 122 euros. Ensuite, le Groeipakket prend le relais pour vous verser chaque mois vos allocations familiales. En fonction de votre situation, vous pourrez même éventuellement prétendre à des suppléments. Adhérez à Parentia et recevez votre Groeipakket ! 

Sources 

  • L'echo