NL
FR

J'habite...

Découvrez les informations s’appliquant à votre famille

Tout ce qu’il faut savoir sur la diversification alimentaire

Bienvenue à bord de la grande aventure de la diversification alimentaire de votre bébé ! En compagnie de nombreux bavoirs, vous voilà prêt(e) à franchir cette nouvelle étape. Pour vous accompagner dans ce voyage excitant, nous avons collaboré avec Vicky, diététicienne pédiatrique chez Snuggles & Dreams, pour élaborer un plan pratique, étape par étape. Notre objectif ? Assurer une transition en douceur du sein ou du biberon vers les délices de l'alimentation solide. 

Première étape : Choisissez le bon moment

Vicky : « Le passage aux aliments solides commence généralement vers l'âge de 6 mois, ce qui est également recommandé par de nombreuses organisations de santé nationales et internationales, telles que l'OMS et l'UNICEF. Toutefois, il est possible de commencer dès 4 mois, mais il est crucial de suivre le développement individuel de votre bébé. »

Les signes indiquant que votre bébé est prêt pour les aliments solides sont les suivants :

  • Contrôle de la tête et du cou.
  • Capacité à s'asseoir seul avec un minimum de soutien.
  • Intérêt pour la nourriture, par exemple en observant ce que vous mangez.
  • Capacité à porter la nourriture à sa bouche.

ÉTAPE 2 : Choisir la bonne alimentation

Vicky : « Il est important de comprendre que l'alimentation solide jusqu'à l'âge d'un an est “complémentaire”. L'allaitement au sein et/ou au biberon reste la principale source d'énergie et de nutriments pour votre enfant. En abordant cette étape comme des « collations complémentaires », vous vous inquiéterez moins de la quantité de nourriture solide que vous donnez à votre enfant. Il est peu probable que votre bébé passe immédiatement de quelques petites collations à une portion d'environ 150 à 200 g. C'est possible, mais rare. »

Selon Vicky, il est préférable de commencer par des aliments mous et faciles à digérer. Lors du passage à l'alimentation solide vers l'âge de 6 mois, il est recommandé de débuter par des purées de légumes, car les réserves de fer de votre enfant seront déjà épuisées. Les légumes contiennent généralement plus de fer que les fruits, ce qui est essentiel pour le développement de votre enfant.

Les purées à base d'un seul ingrédient sont idéales, comme par exemple :

  • Purée de patate douce
  • Purée d'avocat

Ces aliments sont riches en nutriments et suffisamment doux pour le système digestif de votre bébé. Introduisez les nouveaux aliments un par un, en laissant quelques jours d'intervalle, afin de détecter d'éventuelles réactions allergiques.

ÉTAPE 3 : Assurer une transition en douceur

Combinez l'allaitement au sein ou au biberon avec une alimentation solide pendant la période de transition. Si votre bébé a très faim, commencez par le lait pour éviter toute frustration. Proposez des aliments solides tous les jours, idéalement à une heure de repas fixe, mais n'hésitez pas à augmenter cette fréquence à plusieurs fois par jour pour l'aider à s'y habituer plus rapidement.

ÉTAPE 4 : Ajouter progressivement de la texture aux aliments pour bébés

Commencez de préférence par des purées lisses. Au fur et à mesure que votre bébé s'habitue à avaler des aliments solides, ajustez progressivement la texture en passant à des purées plus épaisses, puis à des morceaux mous, et enfin à de petits morceaux tendres. Cela l'aidera à développer ses capacités de mastication.

Envisagez-vous la méthode DME ou la méthode Rapley ?
La méthode "Diversification menée par l’enfant" (DME) encourage votre bébé à grignoter des morceaux mous par lui-même dès le début. Il s'agit d'autodécouverte pure et simple ! Votre petit explorateur utilise ses propres sens pour découvrir les aliments et décide lui-même de ce qu'il mange et en quelle quantité. De la reconnaissance de la faim au signal « je suis rassasié », cette méthode stimule les capacités motrices et la curiosité naturelle de votre bébé. Elle est également connue sous le nom de méthode Rapley.

Les aliments présentant un risque d'étouffement doivent être évités ou proposés sous une forme adaptée. Par exemple, au lieu de donner des noix entières, étalez de la pâte de noix sur une croûte de pain ou mélangez une cuillère à café de pâte de noix avec des céréales. Pour les tomates ou les raisins, coupez-les en deux ou en quatre dans le sens de la longueur.

Source*: ONE*


🌟Le temps passé avec bébé est précieux 🌟Découvrez tout sur le congé parental dans notre guide et comment en faire la demande. Utilisez ce temps à bon escient pour ne manquer aucun moment de bonheur, comme les premiers repas de bébé. 

ÉTAPE 5 : Introduire les allergènes

« Pour l'introduction d'allergènes tels que les arachides et les œufs, il est préférable de ne pas attendre l'âge d'un an, mais de commencer avant 6 mois et de les proposer régulièrement », explique Vicky. « Cela permet d'éviter les allergies alimentaires plus tard dans la vie. Si votre bébé présente un risque accru d'allergies et que vous souhaitez commencer à introduire des allergènes, discutez-en avec un spécialiste (votre médecin généraliste, pédiatre, diététicien pédiatrique ou diététicien spécialisé dans les allergies). »

ÉTAPE 6 : Éviter les aliments interdits

  • Aliments ultra-transformés (mauvais pour la santé, risque de développer des maladies chroniques à long terme)
  • Viande rouge transformée (mauvaise pour la santé, risque de développer des maladies chroniques à long terme)
  • Substituts de viande transformés (trop de sel, déconseillés aux moins de 4 ans)
  • Miel (risque de botulisme)
  • Boissons sucrées (risque de caries dentaires, diarrhée chez les jeunes enfants, risque de développement de l'obésité et de maladies chroniques à long terme)
  • Noix entières (risque d'étouffement)
  • Légumes et fruits crus durs (risque d'étouffement)
Surtout, n'oubliez pas que la patience est essentielle et que vous devez suivre le rythme de votre bébé. Le plaisir est au cœur de ces premières bouchées. Y a-t-il quelque chose de plus amusant que de voir votre bébé couvert de purée de carottes (ok, on ferme les yeux et on ne regarde pas le sol recouvert de purée) ? Ces moments sont non seulement agréables à observer, mais aussi parfaits à immortaliser en photo ou en vidéo. Gardez donc votre appareil photo à portée de main pour capturer ces premiers repas. Parfait pour l'album de famille !

Merci à Vicky, diététicienne infantile chez Snuggles & Dreams, pour ses précieux conseils sur le premier repas de votre bébé !

Envie de découvrir plus de faits amusants sur les premières expériences de votre bébé ? Visitez notre blog dès maintenant !**
Besoin d'aide pour gérer les aspects administratifs de votre famille ? Parentia est là pour vous guider !

Calculez le montant de votre Groeipakket en quelques étapes. Commencez par 1 enfant. Vous pourrez ajouter d'autres enfants par la suite.

Le Groeipakket est calculé sur la base de la date de naissance de votre enfant et de l'adresse à laquelle il habite.

Phase de vie
sujets

Poser une question en ligne

Remplissez notre formulaire et nous reviendrons vers vous au plus vite !