NL
FR

J'habite...

Découvrez les informations s’appliquant à votre famille

Votre enfant travaille en tant qu'étudiant ? Voici comment éviter des impôts supplémentaires

Si un étudiant salarié gagne trop ou travaille un nombre d'heures excessif, il doit payer davantage d'impôts. Mais ce n'est pas tout : les parents peuvent également être impactés fiscalement, car l'étudiant pourrait ne plus être considéré comme une personne à charge. Cela pourrait entraîner la perte du droit aux allocations familiales (ou Groeipakket en Flandre). Nous vous expliquons ci-dessous comment éviter ces inconvénients.
Question
Mon fils a un job d'étudiant dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration cet été. J'ai quelques questions à ce sujet. Doit-il remplir une déclaration d'impôts en tant qu'étudiant qui travaille ? Et comment éviter qu'il ne devienne plus une personne à charge ? Que dois-je prendre en compte ?

Patrick de Sint-Amands

Réponse
En tant que parent d'un étudiant qui travaille, vous vous demandez peut-être s'il doit remplir une déclaration d'impôts. La réponse est simple : oui. Toute personne ayant des revenus doit remplir une déclaration d'impôts. Heureusement, en tant qu'étudiant qui travaille, cela n'a que peu d'impact sur son salaire net.

Parentia vous explique comment cela fonctionne et les 5 points auxquels vous devez faire attention :

1. Comprenez le statut d'étudiant salarié

En tant qu'étudiant jobiste, votre activité principale consiste à étudier, mais vous pouvez également travailler pour gagner un peu d'argent supplémentaire. Pour être autorisé à travailler en tant qu'étudiant, vous devez avoir au moins 16 ans ou 15 ans si vous avez terminé les deux premières années de l'enseignement secondaire.

2. Connaissez le nombre maximum d'heures que vous pouvez travailler

En tant qu'étudiant jobiste, vous pouvez travailler jusqu'à 600 heures par année civile dans le cadre d'un contrat d'étudiant. Attention ! Si vous dépassez les 600 heures, vous perdez votre statut fiscal d'étudiant et risquez également de perdre votre droit aux allocations familiales ou au Groeipakket pour le mois en question.

Résumé : en Wallonie : vous perdez votre droit aux allocations familiales à partir de votre 18e anniversaire dès que vous travaillez plus de 240 heures par trimestre. Toutefois, depuis le 1er janvier 2020, les heures effectuées dans le cadre d'un contrat d'étudiant (maximum 600 heures par année civile à partir du 1er janvier 2023) ne sont pas prises en compte pour le calcul des 240 heures.

Bruxelles : vous perdez votre droit aux allocations familiales à partir de votre 18e anniversaire dès que vous travaillez plus de 240 heures par trimestre (à l'exclusion des mois de vacances d'été).

En Flandre, si vous travaillez plus de 600 heures par an, vous perdez votre droit au Groeipakket à partir de votre 18e anniversaire.
Dans ce cas, vous pouvez encore avoir droit au Groeipakket si vous ne travaillez pas plus de 80 heures par mois en tant qu'employé ou ouvrier.

3. Des impôts aux cotisations de sécurité sociale : connaissez les limites de revenus pour votre étudiant salarié

Les impôts sont des contributions obligatoires que vous devez verser à l'État.

  • En 2024, vous pouvez gagner jusqu'à 14 514,29 € bruts sans devoir payer d'impôts. Au-delà de ce montant, vous serez imposé sur la partie excédentaire.
Les cotisations de sécurité sociale sont des paiements obligatoires utilisés pour financer les systèmes de sécurité sociale qui couvrent des risques tels que la maladie, le chômage, etc.

Il existe différents types de cotisations sociales, selon votre statut et le type de travail :
  • Cotisation de solidarité : En tant qu'étudiant jobiste, vous êtes assujetti à une cotisation réduite appelée cotisation de solidarité, qui représente 2,71 % de votre salaire brut. Ce taux spécial est inférieur aux cotisations sociales normales.
  • Si vous travaillez plus de 600 heures par an, vous perdez le bénéfice du taux réduit de la cotisation de solidarité. Dans ce cas, vous êtes soumis aux cotisations sociales normales, qui s'élèvent à 13,07 % de votre salaire brut. Ces cotisations plus élevées financent le régime général de la sécurité sociale.
Votre enfant a fini ses études ? Ou il a décidé de les arrêter ? Découvrez s’il a encore droit aux allocations familiales (ou au Groeipakket en Flandre).

4. Assurez-vous que votre étudiant salarié reste à votre charge fiscalement

Pour que votre enfant reste fiscalement à votre charge, plusieurs conditions doivent être remplies :

  • Il doit être domicilié chez vous au 1er janvier de l'année fiscale en question.
  • En 2024, pour que votre étudiant reste à votre charge fiscalement, ses revenus bruts ne doivent pas dépasser 12 422,50 €, équivalant à 7 290 € nets. Si son revenu dépasse ce seuil, vous pourriez perdre certains avantages fiscaux.
  • Attention : le seuil où vous commencez à payer plus d'impôts (car votre enfant n'est plus à charge) est atteint plus tôt que le seuil où votre enfant commence à payer ses propres impôts.
  • Cette limite de revenus s'applique si votre enfant n'a pas d'autres sources de revenus que son job d'étudiant. De plus, vous ne pouvez pas déduire les frais professionnels réels dans votre déclaration d'impôts, tels que les frais de déplacement pour le travail, les vêtements de travail, ou les frais de formation. Le fisc applique un taux forfaitaire pour les frais professionnels.

Qu'est-ce qu'avoir un enfant à charge ?

Avoir un enfant à charge signifie que l'enfant réside officiellement avec vous et dépend financièrement de vous. Chaque contribuable belge bénéficie d'une franchise d'impôt de 10 570 euros pour l'année 2024. Ce montant est majoré en fonction du nombre d'enfants à charge :

  • 1 enfant à charge : +1 920 € supplémentaires
  • 2 enfants à charge : +4 950 € supplémentaires
  • 3 enfants à charge : +11 090 € supplémentaires
  • 4 enfants à charge : +17 940 € supplémentaires
  • Plus de 4 enfants à charge : +17 940 € + un supplément de 6 850 € par enfant supplémentaire.
Les allocations familiales (ou Groeipakket en Flandre) sont des aides distinctes.

5. Gardez un aperçu clair

L'employeur de votre enfant vous fournira une feuille d'impôt 281.10 qui détaille ses revenus. Vous devez ensuite reporter ces montants sur la déclaration d'impôts de votre enfant.

Conseil : pour suivre facilement les heures de travail et les revenus de votre enfant, utilisez l'application student@work. Vous y trouverez les heures déjà travaillées ainsi que celles encore autorisées. Remplir la déclaration d'impôts de votre étudiant sera simple si vous suivez ces étapes. Assurez-vous qu'il respecte les limites d'heures de travail autorisées, surveillez attentivement ses revenus, et veillez à ce qu'il reste à votre charge pour éviter des impôts supplémentaires. Pour plus d'informations et de conseils, n'hésitez pas à contacter Parentia.

Vous avez trouvé cet article utile ? Découvrez nos autres astuces pour faciliter votre administration familiale.

Bronnen:

  • Finances.belgium.be
  • Wikifin.be
  • VRT news

Calculez le montant de votre Groeipakket en quelques étapes. Commencez par 1 enfant. Vous pourrez ajouter d'autres enfants par la suite.

Le Groeipakket est calculé sur la base de la date de naissance de votre enfant et de l'adresse à laquelle il habite.

Phase de vie
sujets

Poser une question en ligne

Remplissez notre formulaire et nous reviendrons vers vous au plus vite !