J'habite...

Découvrez les informations s’appliquant à votre famille

Les avantages fiscaux pour les familles avec enfants à charge : un aperçu

Les avantages fiscaux pour les familles avec enfants à charge : un aperçu

Payer des impôts, une noble tâche qui incombe à tous les citoyens. Heureusement, les familles avec enfants à charge peuvent bénéficier de certains avantages fiscaux. De quoi s’agit-il et quelles sont les conditions ? Parentia vous explique tout en détail.

Une déclaration commune ou deux déclarations distinctes : quelle est la différence ?

Prendre un enfant à charge a un impact fiscal et vous donne droit à une réduction d’impôt sur vos revenus. Concrètement la quotité exemptée d’impôt est plus importante, ce qui implique que vous payez moins d’impôts. Le type de déclaration que vous déposez est important dans cette situation.

Une déclaration commune

Vous déposez une déclaration commune ? Le parent avec le revenu le plus élevé bénéficie souvent de l’avantage fiscal et de la majoration de la quotité exemptée d’impôt si des enfants sont à charge.

Deux déclarations distinctes

Les familles qui déposent deux déclarations distinctes, peuvent choisir d’année en année lequel des deux parents prend les enfants communs à charge. Ce parent bénéficie de l’avantage fiscal et de la majoration de la quotité exemptée d’impôt en tant que « parent isolé avec enfants à charge ».

La quotité exemptée d’impôt dépend aussi du nombre d’enfants à charge, si votre enfant est atteint d’une affection ou si vous êtes une famille monoparentale. En outre, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • votre enfant doit être domicilié à votre adresse ;
  • votre enfant doit faire partir de votre famille au 1er janvier de l’année de l’exercice d’imposition ;
  • votre enfant ne peut avoir de revenus trop élevés ou recevoir des revenus qui constituent des frais professionnels pour vous.

En tant que parent avec un enfant à charge, vous avez aussi droit à une réduction du précompte immobilier. Cela vaut tant pour les propriétaires que pour les locataires.

Qu’en est-il en cas de séparation ou de garde alternée ?

En cas de séparation ou de garde alternée, les enfants sont à charge du parent chez qui ils sont domiciliés. Les deux parents ont cela dit la possibilité de se partager les avantages fiscaux ; cela s’appelle la « coparenté fiscale » dans le cas d’une garde partagée. Il faut également mentionner cela dans la déclaration d’impôt ; les deux parents bénéficient de la moitié de la majoration de la quotité exemptée d’impôt. D’autres conditions y sont aussi liées :

  • l’enfant vit la moitié du temps chez son père et l’autre moitié chez sa mère ;
  • aucun des deux parents ne peut déduire de rente alimentaire de ses revenus imposables pour cet enfant.

L’accueil extrascolaire de vos enfants : encore plus d’avantages !

Vous payez pour un accueil extrascolaire (garderie) et votre enfant est fiscalement à votre charge ? Dans ce cas, vous avez droit à une réduction d’impôt sous certaines conditions :

  • l’accueil extrascolaire se situe dans l’Espace économique européen ;
  • votre enfant a moins de 14 ans (ou moins de 21 ans s’il souffre d’un handicap) ;
  • vous avez un revenu ;
  • les coûts sont payés à des institutions ou personnes définies ;
  • vous devez disposer d’une attestation délivrée par l’organisme d’accueil.

Votre enfant va dans une crèche reconnu par la Communauté flamande en Flandre ou à Bruxelles ? Vous avez peut-être droit au supplément garde d’enfants. Découvrez vite toutes les conditions !

Etudiant jobiste : votre enfant est-il encore à charge ?

Un étudiant travailleur est encore à charge de ses parents s’il fait encore partie du ménage au 1er janvier de l’année qui suit celle des revenus. L’étudiant reste aussi à charge s’il quitte le domicile familiale et qu’il occupe un kot pour ses études.

Pour rester à charge, les revenus nets d’un étudiant jobiste ne peuvent pas dépasser un certain montant. Ce montant maximal dépend de certains points :

  • en tant que parent, vous habitez seul, avec votre époux/épouse ou vous êtes cohabitant légal avec votre partenaire ;
  • votre enfant n’est pas considéré comme handicapé d’un point de vue fiscal.

Les montants maximaux à ne pas dépasser peuvent être retrouvés sur le site web SPF Finances.

Rente ou pension alimentaire : quels sont les avantages fiscaux ?

Sous certaines conditions, 80% de la rente alimentaire payée (pension alimentaire) peut être déduite du revenu net imposable. Pour pouvoir en bénéficier, vous devez :

  • payer la rente alimentaire dans le cadre d’une obligation alimentaire à une personne qui ne fait pas partie de votre ménage ;
  • payer régulièrement une rente alimentaire ;
  • justifier la paiement de la rente à l’aide de documents probants. Un document probant est un document qui prouve que vous avez bien payé la rente alimentaire et a qui celle-ci a été payé.

Avez-vous aimé notre article ? N’hésitez pas à jeter un coup d’œil aux autres sujets concernant l’administration familiale !

Sources :
Finances.belgium.be
Wikifin.be

Calculez le montant de votre Groeipakket en quelques étapes. Commencez par 1 enfant. Vous pourrez ajouter d'autres enfants par la suite.

Le Groeipakket est calculé sur la base de la date de naissance de votre enfant et de l'adresse à laquelle il habite.

Phase de vie
sujets

Poser une question en ligne

Remplissez notre formulaire et nous reviendrons vers vous au plus vite !