Dois-je informer mon employeur de ma grossesse ?

Si vos relations avec votre patron sont au point mort ou que vous tenez à protéger votre vie privée, vous n’aurez peut-être pas envie d’informer immédiatement votre employeur de votre grossesse. Pourtant, vous n’êtes pas autorisée à garder la bonne nouvelle rien que pour vous. Vous et votre employeur avez tout intérêt à discuter du sujet le plus rapidement possible. 

Dois-je informer mon employeur de ma grossesse ?

Annoncez votre grossesse le plus rapidement possible à votre employeur 

L’idéal est d’annoncer votre grossesse le plus rapidement possible, en tout cas au plus tard sept semaines avant la date présumée de l’accouchement. En cas de grossesse multiple, vous devrez informer votre employeur au plus tard neuf semaines avant le jour J. De quoi lui permettre de pourvoir à votre éventuel remplacement et de régler toutes ses obligations administratives. 

Procurez-lui une attestation écrite 

Vous ne pourrez pas vous contenter d’annoncer la bonne nouvelle à votre employeur au détour d’une pause café. Une communication orale ne suffit pas. Vous devrez également lui fournir une attestation écrite. Vous pourrez par exemple lui soumettre un courrier recommandé comportant un certificat médical sur lequel est mentionnée la date prévue de l’accouchement. Vous pourrez également transmettre personnellement votre certificat médical à votre employeur, mais dans ce cas, veillez à lui demander un accusé de réception signé en retour. 

Protection de la maternité 

Autre bonne raison d’informer rapidement votre employeur de votre grossesse : le déclenchement de la protection de la maternité. En effet, vous pourrez bénéficier de différentes mesures légales de protection destinées aux femmes enceintes.  

  • Vous serez par exemple protégée du licenciement jusqu’à un mois suivant la fin de votre congé postnatal. Attention : cela ne signifie pas que vous ne pouvez absolument pas être licenciée, mais simplement que votre employeur ne peut pas vous licencier en raison de votre grossesse. 
  • Il vous sera également interdit d’effectuer du travail de nuit et des heures supplémentaires. Des exceptions peuvent toutefois s’appliquer à certains profils professionnels, tels que les cadres. 
  • Vous ne pourrez pas effectuer de travail à risque. Découvrez tous les détails de cette disposition ici

Rechercher un emploi pendant la grossesse 

Vous recherchez un nouvel emploi durant votre grossesse ? Cela ne devrait pas pouvoir poser de problème. En effet, l’employeur est tenu de respecter une égalité de traitement entre hommes et femmes. Toute discrimination liée à la maternité est donc interdite. En principe, l’employeur n’est donc pas autorisé à vous interroger quant à une éventuelle grossesse, à moins que ces questions soient pertinentes au regard de la nature ou des conditions de travail d’une fonction. Vous n’êtes donc pas obligée de déjà informer cet employeur de votre grossesse et ne devez aucunement vous en sentir coupable.