Accoucher à la maison : plus ou moins cher qu’à l’hôpital ?

Le prix de votre accouchement est déterminé par plusieurs facteurs, notamment l’endroit où vous accouchez et les personnes qui vous assistent durant cette épreuve. Vous comptez vous rendre à l’hôpital ? Y rester plusieurs jours ? Accoucher chez vous ? Votre choix de personnel soignant n’est pas non plus sans influence sur la facture finale, car certains membres du corps médical ne sont pas conventionnés et vous payerez donc des suppléments d’honoraires. Enfin, après votre accouchement, vous bénéficierez encore d’un traitement, de soins de maternité ou d’une aide à domicile, qui ne sont pas non plus gratuits. Si votre grossesse se déroule sans encombre et que vous et votre bébé vous portez comme un charme, vous aurez la possibilité d’accoucher chez vous. Cet accouchement se déroule tout à fait naturellement (entendez, sans péridurale) et est remboursé par votre mutualité. Toutefois, nous souhaitons attirer votre attention sur certains points de vigilance. Suivez le guide !

Accoucher à la maison coûte-t-il aussi cher qu’à l’hôpital ?

Quels sont les frais de votre accouchement à la maison couverts par l’assurance maladie obligatoire ? 

Si vous comptez accoucher chez vous, sachez que la mutualité rembourse la majeure partie des frais liés à votre accouchement. Toutefois, sous certaines conditions supplémentaires, il est possible d’augmenter le montant du remboursement, en faisant notamment appel à des prestataires de soins conventionnés (médecin, sage-femme). L’inconvénient du personnel non conventionné est qu’il n’est pas tenu d’appliquer un tarif spécifique, ce qui explique que votre mutualité ne remboursera pas tous vos frais d’accouchement. Avant d’accoucher, veillez donc à bien connaître les conditions de votre assurance obligatoire ainsi que de votre assurance maladie complémentaire. 

Accoucher à la maison est généralement moins cher 

Lorsque vous optez pour l’accouchement à domicile, la facture finale est souvent moins salée que celle d’un accouchement à l’hôpital. Pourquoi ? Car, une nouvelle fois, tout dépend de plusieurs choses : les prestataires de soins que vous choisissez, du jour de votre accouchement (ce dernier sera moins cher en semaine que le week-end), etc. Côté assurance aussi, soyez vigilante : pour certains assureurs, un accouchement dans une maison natale ou maison de naissance n’est pas assimilé à un accouchement à domicile. Nous vous conseillons donc de vous informer auprès de votre mutualité pour savoir dans quel cas vous êtes couvert. Le contrat d’assurance hospitalisation doit également indiquer clairement les frais compris ou non dans la police d’assurance. Intervient-elle notamment pour les examens effectués au cours de la grossesse ? 

Une femme bien informée…  

Vérifiez au préalable les tarifs appliqués par les sages-femmes qui vous assistent dans votre accouchement. Comme nous vous le disions, le personnel soignant conventionné est moins cher que le personnel non conventionné. Par ailleurs, les sages-femmes travaillent souvent avec des montants forfaitaires qui comprennent la garde et le matériel nécessaire pour l’accouchement, qui s’ajoute au matériel que vous devez vous-même prévoir pour votre accouchement.  

N’oubliez pas de demander votre prime de naissance ou starbedrag ! 

À la naissance de votre enfant, vous recevez une prime de naissance unique, appelée startbedrag en Flandre. Si vous la demandez à temps, cette somme peut vous être versée jusqu’à deux mois avant la naissance présumée de votre bébé. Ensuite, Parentia se charge de verser chaque mois vos allocations familiales (ou Groeipakket en Flandre). Demandez sans plus tarder votre prime de naissance ou startbedrag. 

Sources

  • Kind & Gezin
  • 24baby.nl