Votre enfant est en kot ? Peut-être a-t-il droit à une allocation d’études !

Ce n’est un secret pour personne : suivre des études coûte cher, très cher. Encore plus si votre enfant doit vivre en kot. Sachez toutefois que certains étudiants ont droit à certaines aides financières. Nous pensons notamment à une bourse d’études ou – lorsqu’un enfant n’a pas de rentrées d’argent  – à un revenu versé par le C.P.A.S. Découvrez ici les aides dont votre enfant peut bénéficier pour recevoir un petit coup de pouce.

allocation étude kot

Les allocations familiales

Si votre enfant s’inscrit à l’équivalent d’au moins 27 crédits de cours, il ou elle pourra généralement bénéficier des allocations familiales. Sachez également qu’en tant que parents, vous bénéficiez d’une réduction fiscale si votre enfant ne dépasse pas une certaine somme d’argent gagnée avec son job d'étudiant.

L’allocation d’études pour les étudiants en kot

Si les revenus familiaux de l’étudiant sont en dessous d’un seuil déterminé, il y a de fortes chances qu’il ou elle se voit octroyer une allocation d’études. Pour ce faire, votre enfant et vous pouvez introduire votre demande en ligne. Sachez également qu’il existe deux formules, avec un montant fixe ou un montant variable. Surfez sur le site Internet de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour obtenir de plus amples informations sur les conditions d’octroi de ce type de bourse. Sachez déjà que les allocations d’études sont plus élevées pour les étudiants en kot.

Une solution pratique : louer un kot à votre établissement scolaire

En Belgique, certaines universités, comme à Namur (Université de Namur) ou à Liège (ULiège), disposent de leurs propres immeubles à kot qu’elles proposent à la location pour des sommes adaptées (en fonction des revenus familiaux). Si vous souhaitez plus d’informations sur ces kots, vous pouvez toujours contacter le Service social des universités. Pensez donc à vérifier si l’établissement scolaire de votre enfant dispose de telles résidences pour étudiants.

Étudier et recevoir un salaire

Selon une étude sociale et financière, un(e) jeune étudiant(e) (moins de 25 ans) qui ne dispose pas des ressources suffisantes peut demander au C.P.A.S. de percevoir un revenu dans le cadre d’un programme d’intégration sociale. L’organisme peut alors accepter qu’il ou elle soit étudiant(e) à temps plein afin d’augmenter ses chances de décrocher un job sur le marché de l’emploi. Il ou elle bénéficie alors d’un Projet individualité d’intégration sociale (PIIS), en accord avec le C.P.A.S.

Autres organismes

L’organisme Action en Milieu Ouvert aide les jeunes de moins de 22 ans qui doivent faire face à une situation familiale difficile. Elle les accompagne notamment dans leur recherche d’aides financières qui permettraient de financer leurs études. Et d’autre part, vous pouvez compter sur L’Agence Immobilière Sociale Nord-Luxembourg et La Famennoise, deux organisations qui mettent des résidences à disposition des personnes qui se trouvent dans des situations financières difficiles.

Nous souhaitons bonne chance à vous et votre enfant !
N’oubliez pas de jeter un œil à nos autres articles de blog pour découvrir tous nos conseils sur l’administration liée à votre famille.

Source:

  • Studietoelage.be