Quelle est la procédure pour que votre enfant parte en échange Erasmus ?

Votre fils ou votre fille a attrapé le virus du voyage et envisage de vivre une année académique à l’étranger ? Dans ce cas, un monde de possibilités s’offre à votre jeune aventurier(ère). Dans cet article de blog, vous en saurez davantage sur le programme d’échange Erasmus ainsi que les détails à régler pour préparer son départ.

Erasmus quelle procédure

Erasmus+, le programme européen de mobilité

Pour commencer : non, Erasmus+ n’est pas le nouveau nom du programme d’échange européen Erasmus, mais une extension de ce dernier. En effet, Erasmus+ ne s’adresse pas seulement aux étudiants, mais également aux personnes de tout âge qui cherchent à approfondir ou partager leur connaissance au sein d’un organisme ou d’une institution dans différents pays. Parmi les organisations soutenues par le programme figurent les universités ainsi que des entreprises, des groupes de réflexion et des centres de recherches, etc. Votre enfant souhaite participer à Erasmus+ en tant qu’étudiant ? Pas de soucis : il ou elle pourra alors suivre des cours ou effectuer son stage à l’étranger. Les crédits que votre jeune globe-trotter ou globe-trotteuse décrochera pendant ce programme seront comptabilisés pour son diplôme de bachelier ou master. À ce moment, vous craignez de ne pas suivre financièrement votre enfant dans un tel projet ? Ici encore, nous vous rassurons tout de suite : pour faire face aux coûts supplémentaires d’un tel voyage, vous pouvez demander à bénéficier d’une bourse Erasmus.

Comment participer à un échange Erasmus ?

Votre enfant souhaite poursuivre des études via le programme d’échange Erasmus ? Il doit dans un premier temps suivre des cours dans une université ou haute école belge. Dans le cadre de ce programme, les étudiants ont l’opportunité de se rendre aux quatre coins de l’Union européenne, ainsi qu’en Norvège, en Islande, au Liechtenstein, en Turquie et même en République de Macédoine. Si votre petit(e) explorateur ou exploratrice souhaite s’envoler au-delà de ces pays, ​​​​​​​c’est possible, mais il ou elle devra passer par un autre programme qu’Erasmus. Son établissement scolaire se fera un plaisir de donner toutes les informations nécessaires à ce sujet.

Quand votre enfant peut-il aller « en Erasmus » ?

Pour bénéficier du programme d’échange Erasmus, votre enfant doit répondre à quelques conditions :

  • À partir de la deuxième année de formation, votre enfant est autorisé à introduire une demande de participation à un programme d’échange. Pour les stages organisés à l’étranger, il pourra même envoyer une demande dès sa première année.
  • Son établissement scolaire doit avoir signé un contrat de collaboration avec l’école située à l’étranger.
  • Son établissement scolaire doit reconnaître les cours ou le stage suivi(s) à l’étranger.
  • L’étudiant signe un contrat entre lui, son établissement scolaire et celui situé à l’étranger.
  • Les cours ou le stage doivent faire partie intégrante de la formation et sont comptabilisés pour le diplôme.
  • Par ailleurs, saviez-vous que votre enfant pouvait partir en Erasmus pendant douze mois maximum par cycle ? Il ou elle est donc autorisé(e) à choisir plusieurs échanges de courte durée sur la même année.
  • Votre enfant reste inscrit dans son établissement scolaire et ne doit donc pas verser de frais d’inscription à l’établissement hôte.
  • La durée des cours est d’au moins trois mois et pas plus de douze mois. Pour les stages, le minimum requis est de deux mois.

Comment participer à un échange Erasmus et comment obtenir une bourse ?

Pour partir en Erasmus, votre fils ou votre fille doit introduire une demande au bon moment et obtenir l’approbation de son établissement scolaire. En ce qui concerne la bourse Erasmus, votre aventurier(ère) doit envoyer une demande à sa haute école ou son université – ce sont en effet les écoles qui versent les bourses de leur poche –, avant de s’entretenir avec le coordinateur Erasmus (toute école du supérieur en dispose d’un). Les bourses Erasmus sont calculées en fonction des revenus des parents et du pays de destination. En règle générale, les montants s’élèvent entre 235 € et 435 € par mois.

Le séjour Erasmus en période de coronavirus

Les voyages au sein de l'UE27, en Norvège, en Islande et au Liechtenstein sont encore soumis à de nombreuses restrictions liées au COVID-19. À partir du 1er juillet 2021, les États membres de l'UE27 ont introduit le "certificat corona numérique", qui réduit progressivement les restrictions de voyage dans la région.

En outre, l'augmentation de la couverture vaccinale dans l'UE27, en Norvège, en Islande et au Liechtenstein rend les voyages dans cette zone plus sûrs.

Le site du SPF Affaires étrangères et le site Re-Open EU vous guideront et vous fourniront des informations détaillées par pays. Vérifiez avant de partir !

Vous avez des doutes ? Veillez à contacter l'université ou la haute école de votre enfant, ainsi que l'établissement qui l’accueillera.

Nous souhaitons à votre enfant un bon voyage et des études réussies.

Quel est l’impact d’un échange Erasmus sur vos allocations familiales ?

Un programme d’échange Erasmus n’influence pas vos allocations familiales. Bien que vous étudiez à l’étranger, vous restez inscrit dans votre université ou haute école en Belgique et donc soumis à la règlementation des études en Belgique. Il ne faudra donc faire aucune démarche particulière suite au départ à l’étranger dans le cadre d’un projet européen.

Votre enfant étudie à l’étranger, mais ne participe pas à un programme européen ? Contactez votre agence, afin que nous puissions vous transmettre les formulaires adéquats et examiner vos droits en matière d’allocations familiales.  

​​​​​​​Vous cherchez d’autres informations utiles à ce sujet ou sur d’autres thèmes liés à l’administration de votre famille ? Dans ce cas, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à nos autres articles de blog.

Sources :  

  • Sites des universités belges