Quel est le prix d’un accouchement à l’hôpital ?

« Un enfant, ça coûte cher. » En tant que futur parent, on vous a sûrement déjà fait cette remarque. Il importe en effet de bien évaluer les dépenses liées à l’arrivée de bébé. Dans cet article, nous faisons le point sur les frais spécifiques à l’accouchement. Vous souhaitez connaître le prix d’un accouchement à l’hôpital ? Ce montant dépend de plusieurs facteurs. Approfondissons. 

Quel est le prix d’un accouchement à l’hôpital ?

Frais d’hospitalisation : pensez-y avant d’accoucher  

Votre assurance maladie obligatoire couvre beaucoup, mais pas tout. Elle ne prend pas en charge la totalité des frais d’hospitalisation, par exemple. Nous vous conseillons donc de souscrire une assurance hospitalisation complémentaire. Mais attention, de nombreuses complémentaires imposent un délai de carence. Si vous souscrivez une telle assurance alors que vous êtes déjà enceinte, vous risquez de ne pas être couverte pour tous les coûts liés à l’accouchement. Renseignez-vous aussi sur les éventuels frais complémentaires facturés par l’hôpital. Votre médecin pratique-t-il des suppléments d’honoraires ? Y a-t-il des équipements à payer alors que vous les possédez déjà à la maison ? 

Souscrire une bonne assurance hospitalisation fait partie des démarches à accomplir avant la naissance de votre bébé. Certains employeurs prévoient une telle assurance pour leurs salariés. Vérifiez donc si vous bénéficiez d’une formule avantageuse via le travail. À défaut, vous pourrez toujours souscrire une assurance hospitalisation à titre particulier. 

Remboursement des frais d’accouchement ? Lisez les conditions 

Lisez toujours les petits caractères en souscrivant une assurance hospitalisation. Dans quels hôpitaux bénéficiez-vous d’un remboursement par votre assureur ? Les chambres simples sont-elles prises en charge ? Les frais d’une éventuelle kinésithérapie sont-ils inclus dans la formule ? Vous souhaitez peut-être accoucher à domicile ? Dans ce cas, renseignez-vous correctement sur vos droits pour avoir l’esprit serein après l’accouchement. Si vous n’arrivez pas à comprendre les clauses de votre contrat, n’hésitez pas à contacter votre assureur. La clarté avant tout !  

Remboursement de votre accouchement par la mutualité 

Pour être certaine que votre assureur ou mutualité vous rembourse vos frais d’accouchement, nous vous conseillons de souscrire une assurance hospitalisation préalablement à votre grossesse. Avant de signer, veillez à lire correctement toutes les conditions de l’assurance pour éviter toute (mauvaise) surprise. 

Les facteurs qui déterminent le remboursement de vos frais d’accouchement 

Votre choix de gynécologue, de sage-femme et d’endroit où vous accouchez influence le coût total de votre accouchement et donc son remboursement. Si vous accouchez à la maison, la facture sera moins élevée que si vous vous rendez dans un établissement hospitalier. 

Vous préférez opter pour un personnel soignant conventionné ? Dans ce cas, la plupart des mutuelles remboursent la totalité des frais médicaux. Pour les sages-femmes et médecins non conventionnés, ces derniers peuvent demander une plus grande somme que ce que la mutuelle prévoit de rembourser. Soyez donc attentive à ces suppléments d’honoraires. Le type de chambre que vous choisissez a également son importance. Par défaut, l’assurance maladie obligatoire ne comprend pas de chambre simple. En d’autres termes si vous voulez plus d’intimité, vous devrez payer plus cher sans que l’assurance ni la mutualité n’intervienne. Vous souhaitez accoucher chez vous ? Veillez à collecter les informations auprès de votre mutualité, car, ici aussi, il existe des conditions aux remboursements. Vous n’avez pas encore réfléchi à l’assurance à souscrire pour votre bébé ? Ne tardez pas : mieux vaut prévenir que guérir ! 

Et si ma facture est trop salée ? 

Si vous redoutez des frais d’hospitalisation trop élevés, adressez-vous au service social de votre hôpital. Un travailleur social se penchera sur votre dossier et défendra vos intérêts si besoin.  

Saviez-vous que chaque futur parent à droit à un(e) prime de naissance? Ce montant peut vous être versé à partir de deux mois avant la date présumée de l’accouchement. Demandez votre allocation ici !