Je suis enceinte. Quels examens ou tests puis-je réaliser ?

Vous êtes enceinte, le tourbillon émotionnel est lancé : bonheur, joie, soulagement, excitation, insécurité, panique… C’est tout à fait normal ! Vous vous sentez peut-être un peu inquiète, vous vous demandez si tout va bien pour votre bébé et si la grossesse se passe bien. Sachez que de nombreux tests et examens peuvent vous rassurer !

zwangerschapsonderzoeken

Absences au travail pour effectuer des examens durant la grossesse.

Vous vous absentez du travail pour réaliser des examens médicaux durant votre grossesse ? C’est possible en maintenant votre salaire, à condition que ces tests ne puissent pas être effectués en dehors des heures de travail. Informez toujours votre employeur de votre absence au préalable.

Lorsqu’une convention collective de travail ou le règlement du travail le prévoit, vous devrez présenter à votre employeur un certificat médical justifiant votre absence. Votre employeur peut vous demander une telle attestation médicale même si ce n’est pas prévu par la convention collective de travail ou dans le règlement du travail.

Quels examens ou tests médicaux existent-ils ?

Voici un aperçu d’un certains nombres d’examens ou de tests pouvant être réalisés durant la grossesse. Lorsqu’on parle de tests, on associe souvent le timing du test à une période d’aménorrhée, mais savez-vous de quoi il s’agit ? L’aménorrhée  signifie l’absence des règles ou de la menstruation.  La première semaine d’aménorrhée débute le premier jour des dernières règles. Concrètement, une grossesse dure 39 semaines ou 41 semaines d’aménorrhée.

Ligne du temps enceinte

Echographie de grossesse

Lors de l’échographie, votre futur bébé et votre utérus sont visualisés grâce aux ondes sonores.

  • L’échographie de datation : réalisée aux alentours de 12 semaines d’aménorrhée ou la dixième semaine de grossesse. Généralement un grand moment pour les parents, cette échographie permet d’estimer la date de la naissance et de s’assurer que tout se passe bien, tant pour le fœtus que pour la maman.
  • L’échographie morphologique : réalisée aux alentours de la 22ème semaine d’aménorrhée, se focalise sur la morphologie du bébé, le bon fonctionnement des organes et des membres. Lors de cette écho, le médecin s’assure qu’aucune malformation n’est présente. Là aussi, un grand moment pour les parents, car outre l’aspect médical de l’examen, cette échographie permet généralement de détecter le sexe de l’enfant. Le bon fonctionnement du placenta et des flux sanguins sera contrôlé via une écho-Doppler.
  • La troisième échographie : réalisée aux alentours de la 32ème semaine d’aménorrhée, il s’agit généralement de la dernière échographie car la fin de la grossesse est en vue. Cette échographie dresse un dernier bilan de santé de votre bébé et vérifie sa position en vue de l’accouchement. Une écho-Doppler vérifiera le bon fonctionnement de l’artère ombilicale qui assure les échanges sanguins entre la maman et le bébé.

Lorsqu’un risque est présent ou que le médecin souhaite s’assurer du bon positionnement du bébé par exemple des échographies supplémentaires sont possibles.

Dans certaines situations le médecin privilégiera peut-être une échographie par voie endovaginale.

Les avancées technologiques sont énormes à ce jour. En guise de souvenir il est possible d’obtenir de jolies prises du vues en 3D, voire même des vidéos de votre bébé. Il s’agit là d’échographies non-médicales dont le remboursement par votre mutuelle n’est pas forcément assuré. N’hésitez pas à vous renseigner.

Test de dépistage du diabète de grossesse

Qu’est-ce que le diabète gestationnel ou de grossesse ? Comme pour le diabète dit classique, il s’agit d’une intolérance aux glucides. Cette forme de diabète peut apparaitre pendant la grossesse et disparaitre par la suite. Mais la grossesse peut également révéler un trouble préexistant qui était à ce jour inconnu pour la future maman.

Le test du dépistage du diabète de grossesse permet de détecter un éventuel diabète gestationnel (diabète de grossesse) en mesurant votre taux de glycémie. Le test s’effectue généralement entre la 24ème et la 28ème semaine de grossesse. Une solution à base de sucre doit être ingérée, après quoi le taux de glycémie est mesuré à l’aide d’une prise de sang.Lorsque vous obtenez un résultat élevé au test de glucose, votre médecin vous recommandera de réaliser un test de tolérance au glucose par voie orale.

Tests de tolérance au glucose par voie orale (HGPO)

Ce test doit être effectué à jeun, car il est important de connaitre votre taux de glycémie l’estomac vide. Par la suite une solution liquide très sucrée devra être bue. Une fois le gobelet vide, il faudra rester au repos. Votre taux de sucre sera mesuré après 1h et après 2h. L’attente se fait longue ? Consultez nos différentes rubriques, il y en a pour tous les gouts.

Mesure de la clarté nucale

Il s’agit d’une échographie spécifique durant laquelle l’espace entre la peau du cou du fœtus et sa colonne vertébrale est mesuré pour détecter d’éventuelles affections héréditaires. Si cet espace est plus grand qu’à l’accoutumée, le risque de trisomie 21 est plus élevé. Ce test est possible entre la 11ème et la 13éme semaine de grossesse.

Test prénatal non invasif

Le NIPT (Test prénatal non invasif) est un test par lequel on teste l’ADN (matériel génétique) du bébé présent dans le sang de la maman.

Suite à ce test, on peut détecter si le futur bébé a une anomalie chromosomique, dépister une trisomie 21 (syndrome de Down), une trisomie 13 (syndrome de Patau) et une trisomie 18 (syndrome d’Edwards).

La prise de sang pour un NIPT peut être effectuée au plus tôt à 10-11 semaines de grossesse car c’est seulement à partir de ce moment-là qu’il y a assez d’ADN de bébé présent dans le sang de la maman.

Si le résultat du NIPT démontre qu’un risque d’anomalie congénitale existe, un examen plus invasif tel que la choriocentèse ou l’amniocentèse vous sera proposé pour confirmer le résultat. Un risque plus élevé ne signifie pas forcément que votre futur bébé est affecté.

En Belgique, l’INAMI rembourse le test prénatal non invasif à partir de 12 semaines de grossesse.. Si vous êtes affiliée auprès d’une mutualité, vous ne devrez payer que 8,68€ (ticket modérateur) pour ce test. Si vous avez droit à une intervention majorée, vous ne devez pas payer de ticket modérateur.  

Vous n’êtes pas affiliée à une mutualité ? Le NIPT vous coutera 260€.

Consultez au préalable votre gynécologue pour savoir si le NIPT est conseillé.

Choriocentèse (test facultatif)

Ce test précoce à effectuer avant la 14ème semaine d’aménorrhée est recommandé lorsque des risques d’anomalies sont présents. Cet examen consiste à ponctionner des cellules chorioniques (celles du futur placenta) par voie vaginale ou par la voie abdominale. L’analyse de ces cellules permet d’obtenir un caryotype, ce qui correspond à une photo et une analyse morphologique des chromosomes.

Amniocentèse (test facultatif)

Ce test est recommandé chez les femmes de 35 ans et plus et chez celles présentant des risques particuliers au cours de la grossesse. Généralement effectué vers la 16ème semaine d’aménorrhée cet examen consiste à ponctionner du liquide amniotique qui entoure le fœtus pour analyser les chromosomes

La choriocentèse et la ponction amniotique sont des tests invasifs, toutefois le risque complémentaire de fausse couche suite à une ponction amniotique n’est estimé qu’à 0,3%.

    • Echographie de datation
    • Mesure de la clarté nucale
    • NIPT
    • Choriocentèse (facultatif)
    • Echographie morphologique
    • Amniocentèse (facultatif)
    • Dépistage du diabète de grossesse
    • Troisième échographie
    • Echographie complémentaire (éventuellement)
    • Examen complémentaire (éventuellement)

Bronnen :

  • Syndroom van down
  • Institut national d'assurance maladie-invalidité
  • UZ Leuven
  • Werk België