Confier votre enfant à des professionnels… qui sont-ils ?

Si vous reprenez le travail, vous devez trouver le système de garde pour vos enfants qui vous convient, c'est à dire une environnement fiable, sain et sécurisé . Quels sont les différents types de milieux d'accueil qui existent? Quand devez-vous commencer vos recherches?
Nous allons tenter de répondre à vos questions dans cet article.

crèche

Trouver le bon établissement ou le système de garde

Dès que vous êtes enceinte et si vous désirez confier votre enfant dans un milieu d’accueil, pensez à l’inscription. Officiellement, les demandes d’inscription sont acceptées à partir du 3ème mois de grossesse. Mais rien ne vous empêche de contacter les structures d’accueil pour connaître leurs conditions et leur règlement d’intérieur. Ce premier contact vous permettra de connaître leur disponibilité car certaines fonctionnent avec liste d’attente. N’hésitez pas à demander une visite pour avoir une idée précise du lieu car il est important que vous vous y sentiez bien pour y déposer votre enfant le cœur léger.

crèches aux alentours

Vous pouvez contacter l’ONE pour qu’ils vous envoient la liste des milieux d’accueil et des accueillants existants sur votre commune et/ou alentours. Vous pouvez également contacter votre maison communale qui pourra vous donner des informations pratiques.

Le saviez-vous ? Parentia est en cours de développement de son propre outil de recherche de crèche. Il sera prochainement facile de vous laisser guider par nos soins.

Lorsque mon enfant est malade?

Les mutualités proposent un service de garde d’enfants malades dans leur couverture de base. Lorsque vous êtes en possession d’une attestation du médecin mettant au repos votre enfant, vous pouvez faire appel à ce service pour le lendemain. Le nombre de jours de garde est limité par année et les prix sont différents d’un organisme à l’autre. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle.

garde malade

Différents milieux d’accueil

Subventionné ou non subventionné   

Certaines structures sont subventionnées par l’ONE, c’est-à-dire que les parents paient ces structures en fonction de leurs revenus mensuels nets. Ces organisations suivent alors les barèmes légaux.
Les autres milieux d’accueil fixent librement leur prix  et celui-ci comprend des services différents selon leur règlement d’intérieur.
Tous les milieux autorisés, agréés ou subventionnés délivrent aux parents des attestations permettant de déduire les frais de garde dans la déclaration d’impôts.

Le saviez-vous ? Le Gouvernement de la Communauté française intervient dans le coût de l’accueil des enfants de 0 à 3 ans pour les familles à faibles revenus. Cette intervention est octroyée une fois par an et jusqu’à 2 années de suite pour un même enfant. Celle-ci fait bénéficier 2 types de familles ! Les familles qui ont un enfant de moins de 3 ans qui fréquente la collectivité ou le cadre familial, subventionné ou non, dont les revenus nets sont inférieurs à 3000 EUR. Mais aussi les familles qui ont plus d’un enfant fréquentant en même-temps un milieu d’accueil dont le revenu net est supérieur à 3000 EUR.
Vous pouvez introduire votre demande d’intervention accueil à l’ONE.

La collectivité ou le cadre familial

Ces structures proposent des services vraiment différents. En effet, d’un côté, la collectivité accueille votre enfant dans des locaux adaptés et via une équipe de professionnels.
D’un autre côté, les accueillantes accueillent votre enfant dans un cadre familial et le plus souvent à son domicile ou dans un autre lieu adapté.
Que vous choisissiez la collectivité ou le cadre familial, ces professionnels disposent d’une formation initiale reconnue répondant au mieux aux besoins de votre enfant.

Il existe d’autres alternatives de garde en dehors des horaires de bureau

Les baby-sitters : Vous pouvez avoir recours au service d’une personne de manière ponctuelle ou non pour s’occuper de votre/vos enfant(s) durant votre absence. Si vous ne connaissez pas de baby-sitter dans votre entourage direct, il existe des réseaux bien développés où vous pourrez en trouver. Du point de vue légal, il ne faut pas déclarer une baby-sitter pour moins de 8 heures par semaine.

Les nounous : Egalement appelées nourrices, sont des employées car celles-ci peuvent être amenées à effectuer des tâches domestiques en plus de la garde de vos enfants selon les conditions convenues entre vous et elle. La durée et la fréquence de leur service dépassent les 8 heures par semaine, un contrat est ainsi nécessaire entre les parties.

Les jeunes filles au pair : Contrairement à la nounou, la jeune fille au pair vient d’un pays différent dans le cadre d’un échange culturel et ses tâches sont strictement liées à la garde d'enfant et au travail domestiques léger autour de la zone des enfants. Elle est considérée comme un membre temporaire de la famille et reçoit de l'argent de poche de la part de sa famille d'accueil.

Sources:

  • Belgium.be
  • Office de la naissance et de l'enfance