Job d’étudiant : combien d’heures votre enfant peut-il travailler ?

Un étudiant peut travailler, sous contrat étudiant, jusqu’à 475 heures maximum par an, mais votre fille ou votre fils devra respecter au moins deux conditions : avoir au moins quinze ans et avoir suivi les deux premières années du cycle secondaire. Ainsi, il pourra gagner son argent sans devoir en reverser une partie comme cotisations sociales. Mais ce n’est pas tout : le travail des étudiants est encadré par plusieurs règles et limitations à respecter. Heureusement, nous avons fait le tri des informations les plus importantes. Suivez le guide !

heures job étudiant

Un job d’étudiant ? Maximum 475 heures 

Au risque de nous répéter : un étudiant a le droit de travailler jusqu’à 475 heures sur une année calendrier, soit 62,5 jours complets de 7,6 heures de travail. Toutefois, cette règle n’est pas la même dans toutes les régions. Vous habitez en à Bruxelles ? Dans ce cas, votre enfant ne peut pas travailler plus de 240 heures par trimestre, au risque de perdre le droit aux allocations familiales. Pendant la période estivale, cette règle n’est plus d’application, à moins que votre étudiant soit dans son année diplômante.
La Flandre n’applique pas de quota d’heure par trimestre. Vous pouvez donc prester le nombre d’heures que vous voulez, sans pour autant dépasser la limite annuelle de 475 heures. 
En Wallonie, votre enfant ne peut pas travailler plus de 240 heures par trimestre au risque de perdre son droit aux allocations familiales. Cependant, depuis le 1er janvier 2020, pour le calcul des 240 heures, les heures de travail sous contrat étudiant (475 heures maximum sur une année calendrier) ne sont pas comptées.

Pour connaître le nombre d’heures durant lesquelles votre enfant peut encore travailler, il lui suffit de surfer sur Student@Work, le site de la sécurité sociale ou installer l’application Student@Work. 

Attention : en raison de la crise du coronavirus, une importante dérogation a été apportée à la limite des 475 heures. 

Si votre enfant habite à Bruxelles, les heures qu’il ou elle aura prestées en tant qu’étudiant entre janvier 2020 et juin 2021 n’auront aucun impact sur les allocations familiales. Ces heures ne sont tout simplement pas comptabilisées.
En Flandre, les étudiants qui travaillent dans l'enseignement ou le secteur des soins de santé ne perdent pas leur Groeipakket/allocations familiales s’ils prestent des heures supplémentaires, c’est-à-dire plus de 475 heures. Ces heures prestées sont  « neutralisées » et ne sont donc pas comptabilisées dans le maximum annuel de 475 heures de travail dans le cadre d’un contrat d'étudiant entre octobre 2020 et mars 2021.
En Wallonie, les heures prestées en tant qu’étudiant ne sont pas comptabilisées et n’ont aucun impact sur les allocations familiales depuis janvier 2020.

Job étudiant = pas de cotisations sociales à payer 

Un autre avantage pour votre fils ou fille qui décroche un travail d’étudiant : il ou elle n’a pas de cotisations sociales à payer sur l’argent perçu. Seule une cotisation de solidarité de 2,71 % est directement déduite du salaire brut. Par ailleurs, aucune limite n’est établie quant au montant que peut gagner votre enfant pour son job d’étudiant. L’unique vraie restriction est donc celle des 475 heures : si elle est dépassée, votre enfant n’aura plus le droit de recevoir ses allocations familiale ou son Groeipakket

Étudiant rémunéré : n’oubliez pas de remplir votre fiche d’imposition  

Si votre enfant a travaillé comme étudiant, il ou elle devra alors remplir une fiche d’imposition. Ce document reprend toutes les rentrées imposables, ainsi que les rentes alimentaires et rémunérations qui ne sont pas considérées comme ressources nécessaires. Par ailleurs, vous pouvez remplir la déclaration avec votre enfant en ligne

Vous vous sentez parfois dépassé(e) par tout ce que vous devez faire ? Pas de panique, vous pouvez compter sur nous pour vous aider à gérer l’administration liée à votre famille. Consultez nos articles de blogs pour obtenir des conseils et astuces pratiques. 

Sources: 

  • Student@Work 
  • Vlaanderen.be 
  • Mysocialsecurity.be