Quel est le prix d’une FIV et quel montant devez-vous sortir de votre poche ?

Tomber enceinte n’est pas toujours aussi facile qu’on le pense, c’est pourquoi certains couples ont recours à la FVI ou fertilisation in vitro, une méthode qui permet de donner un petit coup de pouce à la nature. Cette procédure consiste à prélever un ou plusieurs ovules et à les inséminer pour enfin les réintroduire dans une mère porteuse. Peut-être étiez-vous déjà familier avec le principe, mais connaissez-vous le prix exact d’une FIV ? Dans cet article, nous vous dévoilons les étapes qui peuvent être remboursées et les conditions d’un tel remboursement

IVF: wat is de prijs en wat moet je precies betalen?

Le coût réel d’une FIV 

Une FIV est une procédure assez complexe et comprend les traitements qui permettent de stimuler la croissance des ovules, la conservation des spermatozoïdes et l’insémination à proprement parler. Parce que la méthode compte de nombreuses étapes délicates, le prix d’une FIV peut rapidement grimper. Heureusement, vous pouvez compter sur votre mutualité et les assurances hospitalisation (privées) pour rembourser la majeure partie de la facture. 

Le montant de l’intervention de votre mutualité 

Les patients belges dont la mutualité a autorisé le remboursement de l’IVF paieront environ 500 euros de leur poche pour une telle intervention. L’autorisation doit toutefois avoir été accordée au début du traitement, après examen médical. En ce qui concerne les 500 euros, cette somme comprend la totalité des tickets modérateurs, le matériel pour l’aspiration folliculaire et le transfert de l’embryon. Pour les patients étrangers, les frais s’élèvent à 3 200 euros, auxquels il faut encore ajouter le prix des médicaments. Sans intervention d’une mutualité, une FIV coûte plus de 5 500 euros par tentative. 

Comment est déterminé le prix d’une FIV ? 

Pour chaque FIV, vous devez donc payer environ 500 euros, un montant qui couvre les différents examens et traitements nécessaires. La première étape indispensable est celle des consultations. Dans un premier temps, aussi bien la future mère que le partenaire sont auscultés. Vous payez donc deux fois. Ensuite viennent les frais de traitement à payer par vos soins. Des 500 euros, 300 euros serviront à payer les échographies, prises de sang, examens complémentaires et le matériel à usage unique. Enfin, vous devrez encore passer plusieurs examens préparatoires, des dépistages et subir l’insémination ; autant d’étapes qui ont toutes un coût ! Veillez donc à avoir, dès le début de votre traitement, un aperçu clair des dépenses à réaliser pour votre FIV. N’hésitez pas à demander suffisamment d’informations à votre mutualité et… bonne chance ! 

Parentia se tient à votre disposition pour répondre à toutes vos questions. Outre le versement de votre prime de naissanceallocation de naissance et allocations familiales, pour Bruxelles et la Wallonie, ou startbedrag et Groeipakket, pour la Flandre, Parentia vous aide également dans les démarches administratives liées à votre famille. Vous cherchez une autre méthode pour devenir parent ? Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la solution d’une mère porteuse

Sources :

  • Moneytalk Knack
  • ZNA