Puis-je prendre une pause pour tirer mon lait au travail ?

Vous aimeriez tellement arrêter le temps, mais c’est inévitable : votre congé de maternité prendra fin un jour. Ce n’est jamais une période facile, mais elle l’est d’autant moins pour les mamans qui continuent à allaiter. Vous reprenez le travail, mais vous ne voulez pas priver votre enfant des bienfaits du lait maternel ? Dans ce cas, le tirage de lait peut offrir une solution. Bien sûr, cela implique de prendre régulièrement des pauses au travail. Mais est-ce bien autorisé ? Excellente question ! Découvrez la réponse dans cet article. 

Puis-je prendre une pause pour tirer mon lait au travail ?

Ai-je droit à des pauses d’allaitement ? 

Bonne nouvelle : en tant que jeune maman, vous avez bel et bien droit à des pauses d’allaitement. Ces pauses vous permettent de donner le sein à votre bébé ou de tirer votre lait. Jusqu’à neuf mois après l’accouchement, vous pourrez ainsi : 

  • prendre deux pauses d’une demi-heure chacune ou une pause d’une heure, si la durée de votre journée de travail est de 7,5 heures ou plus ; 

  • prendre une pause d’une demi-heure, si la durée de votre journée de travail est comprise entre 4 et 7,5 heures. 

Cette période peut être prolongée exceptionnellement de deux mois, en cas de naissance prématurée de votre enfant par exemple. 

Comment puis-je demander mes pauses d’allaitement ? 

Avertissez votre employeur, idéalement deux mois à l’avance, de votre souhait de bénéficier de ces pauses. En principe, votre employeur ne peut pas vous les refuser, mais cela vous permettra de discuter tranquillement des modalités pratiques. Pendant toute la période où vous tirez votre lait au travail, vous devrez fournir à votre employeur la preuve que vous allaitez toujours. Chaque mois, vous devrez ainsi lui remettre un certificat médical ou une attestation d’un centre de consultation pour nourrissons (Office de la naissance et de l’enfance). 

Qui verse l’indemnité pour les pauses d’allaitement ? 

Pour chaque pause d’allaitement que vous prenez, la mutuelle paie 82 % de votre salaire brut. Afin de bénéficier de cette indemnité, vous devrez compléter et envoyer chaque mois un formulaire de demande (disponible auprès de votre mutuelle). Attention : votre employeur doit remplir et signer ce formulaire avec vous. 

Où puis-je tirer mon lait au travail ? 

Tout environnement de travail ne dispose pas d’un endroit adapté au tirage du lait. Vous avez pourtant droit à un espace isolé, bien chauffé et aéré, qui offre l’intimité nécessaire. Votre lieu de travail n’est pas pourvu d’un tel espace ? N’hésitez pas à le signaler à votre employeur. Vous pourrez aussi lui demander de vous réserver une place dans le frigo, où vous pourrez conserver vos bouteilles de lait tiré dans une boîte jusqu’à la fin de votre journée de travail.