Les Sages-Femmes de la CSD: Babyzen

Lorsque Maggie De Block a lancé son projet du retour précoce à domicile en septembre 2015, la CSD (Centrale de Soins & Services à domicile) a décidé de créer leur équipe de sages-femmes « Babyzen ».

Les Sages-Femmes de la CSD

L’équipe se rend à domicile dans tout Bruxelles et les communes proches de la périphérie (elles ne dépendent pas de la COCOF et peuvent sortir un peu de Bruxelles). 
Elles réalisent les mêmes soins que ceux prodigués à la maternité. Elles travaillent en suivant des protocoles précis, pour être consistantes.

Sages-Femmes

Que font les sages-femmes de la CSD ?

  • Elles vérifient que la maman se remet bien (état du périnée, de la cicatrice d’épisiotomie ou de la césarienne avec les soins associés, bon déroulement de l’allaitement, de la tétée).
  • Elles  observent le bébé (coloration, cordon, poids, prises de sang…) et répondent aux questions de tout ordre que les parents peuvent se poser.
  • Elles  passent à domicile d’office deux jours consécutifs après le retour à domicile et un troisième jour un peu plus tard (ou directement selon la situation).
  • Elles font une démonstration du massage des coliques de façon systématique.
  • Puis, elles évaluent avec les parents ce qu’ils souhaitent pour la suite, sachant que 10 visites sont remboursées par la mutuelle. Elles peuvent prendre en charge tous les milieux sociaux, y compris les mamans dépendantes du CPAS, qui sont remboursées dans ce cas pour 5 visites.

Et au-delà de la visite ?

 
  • Elles répondent aux appels 24h/24 en assumant à tour de rôle une garde téléphonique afin que chaque maman puisse être rassurée.
  • Elles se réunissent, chaque semaine, à la CSD, afin de partager leur vécu et les situations qui  leur semblent plus problématiques : plaies qui cicatrisent mal, bébés qui ne grossissent pas, violences conjugales, deuil périnatal…
  • Elles n’hésitent pas à référer à l’hôpital si nécessaire (jaunisse du nourrisson, hypertension de la mère, bébé amorphe, baby-blues…).
  • Elles travaillent en réseau et contactent l’hôpital et les professionnels compétents (pédiatre, gynécologue, psychologue, ostéopathe, ONE, médecin traitant...).  
  • Elles peuvent également suivre les grossesses à risque grâce à leur monitoring.

Un écolage est prévu pour chaque nouvelle engagée, afin qu’elle soit tout à fait à l’aise pour entreprendre ses tournées par la suite.

Travailler au sein de la CSD leur permet de proposer tous les services nécessaires pour un bon retour à domicile (repas, aides familiales, ménagères, infirmiers, kinés, coiffeur, pédicure, massage…).

Sources:

  • CSD