Je suis enceinte. Quels examens ou tests puis-je réaliser ?

Vous êtes enceinte. Vous passez par toutes sortes d’émotions : bonheur, joie, soulagement, excitation, insécurité, panique…
Vous vous sentez peut-être un peu inquiète, vous vous demandez si tout va bien pour votre bébé et si la grossesse se passe bien. Nous avons quelques conseils et des astuces pour vous soutenir. Voici un aperçu d’un certain nombre d’examens ou de tests pouvant être réalisés durant la grossesse.

zwangerschapsonderzoeken

Echographie de grossesse

Lors de l’échographie, votre futur bébé et votre utérus sont visualisés grâce aux ondes sonores.

Test de dépistage du diabète de grossesse

Grâce à ce test, votre médecin détectera un éventuel diabète gestationnel (diabète de grossesse) en mesurant votre taux de glycémie. Vous buvez d‘abord une solution à base de sucre (glucose) et votre taux de glycémie est ensuite mesuré. Ce test est un test de dépistage, qui donne une première indication. Lorsque vous obtenez un résultat élevé au test de glucose, votre médecin vous recommandera de réaliser un test de tolérance au glucose par voie orale.

Tests de tolérance au glucose par voie orale

Test par lequel le taux de glycémie est mesuré après avoir ingéré une dose standard de glucose. Ce test fournit une confirmation définitive.

Clarté nucale

Il s’agit d’une échographie spécifique durant laquelle l’épaisseur du cou du fœtus est mesurée pour détecter d’éventuelles anomalies héréditaires.

Choriocentèse (test facultatif)

Ce test est recommandé lorsque des risques d’anomalies sont présentes. Cet examen consiste à ponctionner des cellules chorioniques par voie vaginale ou par la voie abdominale.

Amniocentèse (test facultatif)

Ce test est recommandé chez les femmes de 35 ans et plus et chez celles présentant des risques particuliers au cours de la grossesse. Cet examen consiste à ponctionner du liquide amniotique. Le risque complémentaire de fausse couche suite à une ponction amniotique est estimé à 0,3%.
La choriocentèse et la ponction amniotique sont des tests invasifs. Suite à ces tests, il existe un risque de fausse couche.

Test prénatal non invasif

Le NIPT (Test prénatal non invasif) est un test par lequel on teste l’ADN (matériel génétique) du bébé présent dans le sang de la maman.
Suite à ce test, on peut détecter si le futur bébé a une anomalie chromosomique, dépister une trisomie 21 (syndrome de Down), une trisomie 13 (syndrome de Patau) et une trisomie 18 (syndrome d’Edwards).
La prise de sang pour un NIPT peut être effectuée au plus tôt à 10-11 semaines de grossesse car c’est seulement à partir de ce moment-là qu’il y a assez d’ADN de bébé présent dans le sang de la maman.
En Belgique, l’INAMI rembourse le test prénatal non invasif à partir de 12 semaines de grossesse depuis le 1er juillet 2017. Si vous êtes affiliée auprès d’une mutualité, vous ne devrez payer que 8,68 EUR (ticket modérateur) pour ce test. Si vous avez droit à une intervention majorée, vous ne devez pas payer de ticket modérateur.  Vous n’êtes pas affiliée à une mutualité ? Le NIPT vous coutera 260 EUR. Consultez au préalable votre gynécologue pour savoir si le NIPT est conseillé.

Absences au travail

Vous pouvez vous absenter du travail, tout en conservant votre salaire normal, pour réaliser des examens médicaux durant la grossesse. A condition que ces tests ne puissent pas être effectués en dehors des heures de travail. Informez toujours votre employeur de votre absence au préalable. Lorsqu’une convention collective de travail ou le règlement du travail le prévoit, vous devrez présenter à votre employeur un certificat médical justifiant votre absence. Votre employeur peut vous demander une telle attestation médicale même si ce n’est pas prévu par la convention collective de travail ou dans le règlement du travail.

Bronnen :

  • Syndroom van down
  • Institut national d'assurance maladie- invalidité
  • UZ Leuven
  • Werk België